Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 23:38





Je fis surgir de ma poche une clé métallique de couleur noire.je la scrutai des yeux : il y a un chiffre inscrit suivi mon ami m’avait proposé de récupérer un objet pour lui et qu’il gardait en secret. Je devais faire vite .Aussi, je hélai le garçon pour payer ma note et quitter les lieux .Celui-ci accourut à mon appel et parut surpris de me voir prêt à m’en aller :
0
Vous venez à peine de boire votre café , monsieur et vous nous quittez déjà

Je fis la moue et déclarai à la six quatre deux :
0
Malheureusement, je viens de me rappeler un rendez-vous important.
0
Tout en le quittant, j’ajoutai :0

Je serai de retour l’après midi. J’ai des amis à rencontrer.0

Puis, je sortis rapidement à la recherche d’un taxi égaré. Justement, il y en avait un qui stoppa devant moi et j’ai vite reconnu son chauffeur .C’était mon guide Larbi. Aussitôt, j’ouvris la portière et m’installai à l’intérieur du véhicule ; puis :
0
Emmenez-moi s’il vous plait à la gare.
0
Le chauffeur de taxi parut surpris et je voyais son visage s’assombrir. Cependant, il articula ces quelques mots : ça y est, vous nous quittez déjà

Je souris et tout en lui tapotant sur l’épaule, je l’informai que j’avais un objet à récupérer à la gare ; quant à mon départ ça ne sera pas avant une semaine .
Alors, vous restez encore à Tanger, jubila-t-il
Bien sûr, rétorquai-je, quelle idée vous avez mon bon monsieur !

Et de lui expliquer : savez-vous mon cher que je n’ai pas encore rencontré mon ami ? Je ne partirai pas avant de l’avoir vu.

Je vais vous aider, trancha ce brave chauffeur de taxi.0

Nous primes la direction de la gare Juste quelques minutes nous arrivâmes à destination. Je me dirigeai vers les consigne à la recherche du numéro soixante quinze que je ne tardais pas à trouver. J’ouvris le coffre tout en tremblant de curiosité .La vérité les amis , je n’en avais aucune idée de ce que je pourrais trouver dans ce coffre .Aussi, tout en priant le bon Dieu, ma main s’avança à l’intérieur pour récupérer une mallette .Je la pris et m’éloignai des consignes.Le chauffeur de taxi m’ouvrit la portière et me dit :
0
Montez vite !
0
Puis, il démarra sur le champ

A peine une centaine de mètres parcourus, mon ami Larbi me toisa de son regard fraternel et me fit savoir qu’il y avait deux drôles d’individus qui m’observaient. Heureusement pour moi qu’il y avait du monde dans les parages et puis il y avait justement deux policiers entrain de faire le guet devant l’entrée de la gare. C’était pour cela que les deux intrus n’avaient pu rien faire. Cependant, il était sûr et certain qu’ils allaient me filer. Mon ami Larbi qui connaît toutes les ruelles de Tanger comme l’intérieur de sa poche me rassura qu’il était aisé pour lui de les semer. Ce qu’il fit avec facilité et discrétion.

Arrivé près d’un immeuble de sept ou huit étages ,le taxi s’arrêta et son conducteur m’intima à le suivre

Où allez-vous comme ça ,l’apostrophai-je

Mais chez moi, dit il sans ambages.
0
Tout en me fixant de son regard , il ajouta :0

Je crois bien que vous êtes en danger.Le mieux est de vous cacher un certain moment et d’ici là , nous verrons ce que nous pourrons faire.
0
Je me contentai de le remercier et je je montai les marches de l’escalier derrière mon ami. Arrivés au cinquième étage , il actionna la sonnette .Pas de réponse. Sur ce, il sortit de sa poche une clé et ouvrit la porte .Je suivis cette opération avec étonnement.

En pénétrant à l’intérieur, il m’expliqua qu’il habitait seul dans cet appartement depuis la mort de sa femme. Pour le coup du sonnette de tout à l’heure , l’explication ne tarda pas à venir :
0
Un de mes amis quand il est de passage à Tanger vient séjourner dans mon appartement ; d’ailleurs, il a le double de ces clés.

Après un moment de réflexion, il me dit que son ami était toujours accompagné de jeunes filles .Aussi, il ne tenait pas à le déranger.
0
Donc, mon hôte me guida vers un salon somptueusement meublé. Il m’invita à m’asseoir sur un canapé et se dirigea vers la cuisine. Quelques instants, il refit surface en tenant à la main un plateau qu’il déposa devant moi .
0
Servez-vous !
0
Je remplis un verre de jus de fruit et je bus une petite gorgée.0

Puis, mon regard se dirigea vers la mallette .Mon compagnon m’observa sans piper mot. Je cherchai à l’ouvrir mais en vain. Après, je remarquai que ce n’était pas un problème de clé mais de code .En effet, il fallait composer un nombre de quatre chiffre pour l’ouvrir.

Que faire ? J’étais là aussi indécis qu’un fonctionnaire à qui on lui proposait d’être rémunéré toutes les semaines ou à la fin de chaque mois. Larbi qui lisait sûrement dans mes pensées m’apporta un tournevis et un marteau :

Avec ces deux instruments, votre mallette ne résistera pas longtemps

Malheureusement, après près de deux heures , la mallette était toujours fermée. Mon ami a usé de tous les moyens qui se trouvaient à proximité sans obtenir aucun résultat.
0
Aussitôt, je me suis mis à contempler ces quatre cases à qui il manquait pour chacune d’elle un chiffre. Je me suis aussitôt mis à penser comme mon ami Lakhdar : quel est le numéro que je pourrais utiliser ? Mon année de naissance. Aussi, je me rappelais bien qu’il était né en 1957.Je composai ce numéro et ….la mallette s’ouvrit promptement.
0
Dedans, il y avait beaucoup de paperasses étalées dans des dossiers .Malheureusement, c’était en espagnol. Il y avait même des photos et je pus reconnaître les joueurs du scrabble.

Larbi coupa court à mes pensées :
0
Le mieux pour vous est d’aller à la police

Vous avez raison , approuvai-je.D’ailleurs , mon ami est policier….tout comme moi

Le chauffeur de taxi s’étonna de plus en plus :
0
Alors, vous êtes sur une affaire ! C’est splendide et sensationnel…

Je l’interrompis net :

Ecoutez mon vieux, cette affaire est très compliquée et comme vous l’avez constaté à la gare des personnes dangereuses y sont mêlées et je crois bien qu’ils n’hésiteront pas à commettre des crimes.
0

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by Houmidi59 - dans Sére policière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Houmidi59
  • Le blog de Houmidi59
  • : Vous allez vivre de drôles d'aventures avec mon personnage unique en son genre : Jelloul . Vous ferez connaissances aussi avec d'autres opersonnages ,comme Abbas le cinglé, Kabbour, Hamdane etc....
  • Contact

Profil

  • Houmidi59
  • Je suis enseignant .
J'aime lire et écrire des nouvelles, de la poésies , et des articles divers.
Je suis marocain ,de nature simple sans aucun complexe.J'aime tout le monde .Aussi, mon but est d'avoir le plus grand nombre possible d'amis
  • Je suis enseignant . J'aime lire et écrire des nouvelles, de la poésies , et des articles divers. Je suis marocain ,de nature simple sans aucun complexe.J'aime tout le monde .Aussi, mon but est d'avoir le plus grand nombre possible d'amis

Texte Libre

Module Calendrier

Archives

Liens