Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:26

Intrigue policière : la femme mystérieuse

Episode I : un corps dans la chambre

Chez la famille Sedrati, tout semblait calme : le mari, étendu sur le canapé, suivait de près les dernières infos à la télé ; l’épouse, dans sa chambre, était entrain de se faire une beauté et de mettre ses habits de soirée ; quant à la femme de ménage, elle donnait à manger à la petite Nisrine, âgée de 5 ans. Une bonne demi-heure s’était écoulée paisiblement, quand monsieur Sedrati tâta sa montre ; puis, il cria à la cantonade : _ « Siham, dépêche-toi ! On va arriver en retard à la cérémonie Aucune réponse ne lui parvint de la chambre du premier étage. Certes, Siham faisait toujours la sourde oreille, mais finit toujours par se manifester .Dix minutes passées, et toujours rien ! Monsieur Sedrati interpela la bonne : _ « Hayat, s’il te plaît, monte dans la chambre de madame et dis-lui de se presser un peu ! Celle-ci de répondre : _ « Tout de suite, monsieur, le temps de mettre Nisrine au lit. Monsieur Sedrati se dirigea vers la chambre de sa fille. Celle-ci dormait à point fermée. Il s’approcha d’elle et lui donna une bise paternelle sur le front. Aussitôt, il quitta les lieux à pas de loup. Soudain, un cri strident lui parvint jusqu’à ses oreilles. Sans perdre de temps, il enjamba les escaliers jusqu’au premier étage. Sur le seuil de la porte, la femme de chambre était étendue sur le sol ; quant à la porte de la chambre, elle était grande ouverte. Monsieur Sedrati y jeta un coup d’œil : la pièce semblait vide .Il fit quelques pas quand il trébucha sur un corps. Aussitôt, il réalisa que c’était celui de sa femme. Cette dernière gisait sur le tapis .Elle avait une écharpe nouée autour du cou ; sa bouche grande ouverte et ses yeux avaient une expression de terreur. Monsieur Sedrati constata que son épouse était torse nu et elle n’avait pas encore mis ses habits de sortie. Il alla directement à la commode qu’il ouvrit furtivement. L’intérieur du tiroir était intact : les bijoux de madame étaient toujours là .Même chose pour l’armoire : le petit coffret qui contenait ses économies était toujours à sa place. Soudain, un vent glacial lui effleura le visage .Il se retourna et aperçut les deux volets de la fenêtre qui se balançaient. Aussitôt, il accourut vers le balcon .Le rideau semblait cacher une ombre : _ « Qui êtes-vous ? Hurla-t-il Puis : _ « Sortez de votre cachette ! » L’ombre se faufila et disparut sur le champ. Quand monsieur Sedrati atteignit le balcon, il ne trouva personne. Soudain, un bruit de chute parvint à ses oreilles suivi d’un cri de douleur. « Pas de doute, le fugitif s’est blessé quelque part » se dit monsieur Sedrati Aussitôt, il retourna vers le seuil de la porte .La femme de ménage venait de se relever .Apercevant son employeur, elle dit : _ « Oh, monsieur, vous avez vu : madame est morte. Monsieur Sedrati approuva par un hochement de tête .Puis : _ Je vais téléphoner à la police.

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by Houmidi59 - dans Sére policière
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Houmidi59
  • Le blog de Houmidi59
  • : Vous allez vivre de drôles d'aventures avec mon personnage unique en son genre : Jelloul . Vous ferez connaissances aussi avec d'autres opersonnages ,comme Abbas le cinglé, Kabbour, Hamdane etc....
  • Contact

Profil

  • Houmidi59
  • Je suis enseignant .
J'aime lire et écrire des nouvelles, de la poésies , et des articles divers.
Je suis marocain ,de nature simple sans aucun complexe.J'aime tout le monde .Aussi, mon but est d'avoir le plus grand nombre possible d'amis
  • Je suis enseignant . J'aime lire et écrire des nouvelles, de la poésies , et des articles divers. Je suis marocain ,de nature simple sans aucun complexe.J'aime tout le monde .Aussi, mon but est d'avoir le plus grand nombre possible d'amis

Texte Libre

Module Calendrier

Archives

Liens